POP notes

26 décembre 2015

Top 5 2015 par Eric

Nous y revoilà, j'en ai déjà mis 4 pour le number 5, je rajoute à présent mon top 4... Dans le désordre bien évidemment!

crob32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alabama Shakes :"Don't wanna fight".

Un must Soul-Rock, une fois avoir vu la vidéo, j'ai été encore plus impressionné par la magnifique présence de Brittany Howard.

 

Unknown Mortal Orchestra :"Multi-Love".

Album sorti en début d'année, Multi-Love, troisième LP du Néo zélandais Ruban Nielson mélange les genres. Pop-funky-psychadélicus... Un beau bordel qui sonne!

 

C duncan :"Novices".

Mon album folk-pop de l'année. Tout y est juste !

 

The Apartments :"Looking for another town".

Peter Walsh est de retour, après 16 années de (presque) silence. The apartments démarraient dans les années 80 au côté d'autres grandes formations pop ligne claire, The Go-Betweens, Aztec Camera, Microdisney et j'en passe... Disque de chevet depuis la sortie de cet opus, "No song, no spell, no madrigal" est blindé de tubes en puissance dans lesquels mélancolie, classicisme et beauté pure s'entrelacent, c'est tout simplement un nouvel album a emmené sur une île déserte au côté de "The Opiates" d'Anywhen, "Different Class" de Pulp et puis certainement un album de The Smiths (mais lequel?). A noter, non seulement meilleur album de l'année mais aussi plus belle pochette, la photo colle totalement à la musique, la classe internationale...

 

 

Posté par POP notes à 11:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 décembre 2015

Top 2015 par Eric

Number 5 Ex-Aequo :

Youth Lagoon : « No One Can Tell »

Le jeune Trevor Powers, chanteur claviériste originaire de l’Idaho, revient en 2015, pour un troisième album «Savage Hills Ballroom». Je fais partie de la bande qui, dès la première écoute, était scotchée par la voix et les mélodies simples et efficaces de « Rotten Human », « Highway Patrol Stun Gun »… Impressionnant ce que ce petit gars, qui m’évoque étrangement Marc Almond, fait avec ses claviers, accompagné d’un copain à la basse et d’un batteur. Pour ce titre, la chanson monte régulièrement en puissance pour arriver à un refrain unique et puis c’est fini.

 

 

 

Thousand : « To Dance in a Circle of Fire »

Inconnu au bataillon, ce groupe fut élu album du mois par Magic RPM (revue Pop moderne) et puis lors des bilans de fin d’année plus rien. Stéphane Milochevitch alias Thousan, autodidacte, réalise pochette et clip. Sa musique Pop-Folk est un mélange d’Arcade Fire et de tout un tas d’artistes hétéroclites, Léonard Cohen, Steeve Reich… Cette « ritournelle » est absolument ahurissante avec ses notes de piano, ses cris et cette ligne de basse mise en avant. Un régal et vive la France !

 

 

 

Albert Hammond Jr. : « Drunched in crumbs »

Le trentenaire de Los Angeles est de retour et quel retour. L’année passée un titre des Strokes faisait partie de mon top 5 mais que dire de cet album… Fougueux, impétueux, avec de sacrées chansons que les Strokes n’auraient d’ailleurs pas reniées, Albert, puisque c’est son prénom s’est assagi et je retrouve cette voix et cette énergie dans ce titre, ça me file la patate comme dirait l’autre (serais-je le seul à aimer ?)

 

 

 

BØRNS : « American Money »

Impossible de ne pas mettre ce titre dans ce top 5 tellement il m’a accompagné en cette fin d’année. BØRNS (Garrett Borns) est un musicien américain originaire du Michigan, sa musique Dream Pop m’évoque des chansons de Lana del Reye, le refrain me fait frissonner, c’est con, mais je suis chez moi, année 80 en bandoulière, ça sonne, c’est simple !

 

On passe aux choses sérieuses pour les 4 meilleurs chansons de l’année… On va alors monter d’un cran !

Posté par POP notes à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

Top 5 2015 Jules

Allez c'est mon tour, dans le désordre également :

top-5--magma

  

Regonflé à bloc suite à l'arrivée d'un nouveau chanteur et d'un xylophoniste, Magma est repartie comme en quarante livrant depuis trois ans des albums essentiels. Portée par une rythmique implacable et des chants débordant de lyrisme, la bande à Christian nous prouve une nouvelle fois que la musique "Zeuhl" est plus que jamais d'actualité.

top-5-sufjan

 

 

 

Sufjan reviens avec un album qui fait l'hunanimité à peu près partout. "Carrie & Lowell", disque ultra autobiographique où l'americain n'a jamais aussi bien manié les extrêmes, magnifiant la mélancolie comme personne. Un disque qui touche au coeur, idéal pour les après midi de spleen.

top-5-my

 

Shara Worden est sans doute la plus grande chanteuse du moment. Après un excellent album l'année dernière, elle nous gratifie cette année d'un "EP" en tout point remarquable. Chanter en français ? Même pas peur ! Ceux qui ont vu son concert improvisé sur le site internet de la "Blogothèque" ne s'en sont toujours pas remis.

top-5-foals

  

Yannis Philippakis a enfin assumé son rôle de "Leadsinger", et ça s'entend ! Le quintette d'Oxford nous livre sans doute son album le plus mélodique. Même si le climat général de leur quatrième opus est plus apaisé, je n'ai pas pu m'empecher de sélectionner le morceau éponyme, plein de rage et porté pour une urgence communicative.

top-5-jacco

 

Difficile de décrire la musique de Jacco Gardner, mélange improbable entre AIR et Syd Barrett. Son dernier effort lorgne même vers la musique de "Giallo" et plus particulièrement celle composée par les Gobelins pour le film "Suspiria". Avec en prime une basse bien discoïde pour danser nu au clair de lune avec les succubes.

Posté par POP notes à 21:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2015

Top 5 2015 Tonton Geoffroy

Je préfère le dire tout de suite, l'année musicale 2015 a été un tantinet morne. Ceci dit, si nous ne limitions pas aux disques sortis dans le courant de l'année, j'aurais certainement une belle liste de galettes free jazz 60's à recommander. Pour ce qui est sorties neuves, on ne va pas non plus dresser un tableau catastrophique, hein ? Rassurez-vous, le raclage de fond de tiroirs a fonctionné à merveille, et j'ai quand même quelques pépites pour vos esgourdes ébahies, avec, dans le désordre :


Belle and Sebastian — "Enter Sylvia Plath"

(Girls in Peacetime Want to Dance, 2015)

Le groupe de Glasgow revient avec un album pour le moins étonnant. Malgré une première écoute mitigée face à la direction étonnante qu'a pris la formation, on se surprend à se dandiner mollement sur les rythmes résoluments discos voire carrément euro-dance qui sillonnent l'opus. "Enter Sylvia Plath", la piste que j'ai sélectionnée, reflète parfaitement le second degré un peu corrosif du disque, et se serait probablement très bien défendu à l'eurovision 1976.


Nathalie Prass — "Bird of Prey"

(Nathalie Prass, 2015)

Voix exceptionnelle, arrangements intelligents, orchestration extrêmement classieuse. On croirait parfois entendre des relents de Laura Nyro. What else ? Le disque a été en rotation lourde toute l’année sur la platine de bibi.


Lady Lamb the Beekeeper — "Violet Clementine"

(After, 2015)

 

Aly Spaltro revient en force avec son second album qui confirme l'excellence et la maturité de sa pratique musicale et de sa composition, et ce, malgré son jeune âge. A vrai dire, je ne rappelle plus pourquoi j'avais sélectionné cette piste plutôt qu'une autre, tant le disque est homogène.


Torres — "Strange Hellos"

(Sprinter, 2015)

 

Torres sort cet année un second disque remarquable (le premier était prometteur sans avoir marqué considérablement les esprits), en forme de garage à tubes. "Strange Hellos", le morceau d’ouverture, démarre par un a capella reminiscent de Fiona Apple et du Tori Amos de Boys for Pele, pour nous surprendre sans préavis avec des riffs de guitare rageurs qui raviront les oreilles dans une résurgence grunge nineties.


Hop Along - "Sister Cities"

(Painted Shut, 2015)

Disque de la maturité pour Hop Along, qui a déjà produit quelques galettes de moindre envergure sous le nom "Hop Along, Queen Ansleys". En raccourcissant le nom, le groupe a également abandonné l'orientation (freak)-folk des débuts pour se convertir à un rock dense et épuré, parfait écrin pour l'organe exceptionnel de Frances Quinlan.


Pour terminer, dans la rubrique nécrologie, je tiens à rendre un hommage personnel à Demis Roussous. Repose en paix, mon doux pâtre grec à la voix d'ange.
Il me reste plus qu'à vous souhaiter d'excellentes fêtes du solstice, et see you next year.
Love,

Geoffroy.

Posté par POP notes à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2014

Top 5 2014 d'Errique

 

morrissey

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eh bien comme chaque année, la petite compilation musicale des titres et autres singles qui ont marqué mon année. En fait en guise de top 5, c'est plutôt un top 8 car impossible de faire la part entre telle et telle, mince, pas de chance!

 

5- Temples "The Golden Throne"

Groupe inconnu au bataillon avec comme par habitude ses détracteurs qui vont prouver par A+B que ce groupe et surtout sa musique est inexistante car copiant ou plutôt plagiant les grosses machines des années 70. Eh bien je répondrais par un "on s'en fout" tant la qualité mélodique est présente. Même si l'album s'avère inégal, "The golden throne" dispose d'une mélodie imparable qui me fait bizzarement penser aux vieilles chansons populaires françaises des années 70... VA savoir pourquoi!!!

 

 

5 Ex aequo - Matthew and the Atlas "Pale sun rose"

Groupe inconnu au bataillon et ce ne sera pas le dernier. Cet album a du tourner en boucle un mois ou deux sur mon lecteur windows média. Au moment de faire cette compilation, je me devais de leur rendre hommage. Avec la belle voix bien chaude de Matthew Hegarty, ce groupe londonien qu'on penserait tout droit sorti des grands espaces américains, nourris à l'armonica, au banjo, aux balades dans les rocheuses balance titre après titre de petites pépites new folk.

 

4-Paolo Nuttini "Iron sky"

Mec inconnu au bataillon, son album "Caustic love " sorti au printemps m'a directement cloué sur mon fauteuil de bureau (vous remarquerez que je travaille beaucoup!). Pour un jeune gars de 30 ans, écossais de surcroît, on est dans l'évidence : l'habit ne fait pas le moine... Il suffit d'écouter ce titre magnifique, un peu plombant mais cette voix étrange et fascinante me scotche à chaque écoute!, L'intro du clip est un peu longue... désolé!

 

 

 

3-Future islands "Spirit"

4ème album du groupe et pour le coup réussite totale. J'avais déjà été titillé par leur précédente production, une voix intéressante, chaude, rocailleuse et une musique immédiate, directe uppercut dans ta face! Et là surprise, les tubes s'enchainent, la voix de Samuel Herring qui attrape la lumière, ces petits gars de Baltimore déchirent, oscillant entre douceur affichée et rage contenue. Une grosse ligne de basse qui pourrait faire penser à New order, l'absence de guitare, remplacée par un synthé... les mélodies s'enchainent, merveilleusement produites, peut-être parce qu'ils ont signés chez 4AD? Toujours est-il qu'on les compare déjà à U2 (zut!)? Les médias avec leurs manies de devoir constamment ranger les artistes! Merde!

 

 

3 Ex aequo -Stars "Trap door"

Groupe canadien formation menée par le duo Amy Millan et Torquill Campbell que j'écoute d'une oreille à chaque sortie d 'album. Ressemblant musicalement à tahiti 80, CSS, tous ces groupes qui ont pris une tournure électro-pop 80, jolies voix, synthé en avant toujours mélodiques et parfois dansant, ça s'écoute... Et puis là, comme à chaque fois, je mets le son... ça commence trés fort avec le single "From the nignt", tube disco... Et puis quelques fois on ne sait pas pourquoi tel ou tel morceau vous met sans dessus dessous et bien, "Trap door" l'a fait! J'adore, c'est simple, mélodie qui avance, guitare, coeur, ça ressemble à un hymne de stade, trés ricain (et oui c'est rare de ma part) à noter : le clip  ne ressemble à rien, filmé en studio, sans effet, étrange!

 

 

2-Champs "8mm"

Groupe inconnu, album de l'année numéro 2 "Down Like Gold". Les frères David et Michael Champion signent un premier album parfait, MAGNIFIQUE !

 

 

2-Woods "Moving to the left"

Groupe inconnu au bataillon, album numéro 1 de l'année "With light and with love". On touche là au sublime, ces petits gars de la côte est américaine en sont déjà à leur 8ème album, comment ai-je pu passer à côté de cette magie mélodique, je m'en veux, je m'en veux! Comme l'indique le titre de l'album, il y a de la lumière et de l'amour! Tout est dit!

 

1-Morrissey "Staircase at the university"

« World Peace Is None of Your Business", c'est le titre de l'album.  Les amis, cela fait depuis 1988 que j'attends, impatient, un album imparable de ce cher monsieur Morrissey, tête pensante des Smiths, LE groupe des années 80 sans lequel bon nombre d'artistes n'auraient pas vu le jour, Damon Albarn et Oasis en tête... Un album capable de faire ressurgir les démons des années 80, ligne claire, guitare fine, violons charmants, voix de dandy-crooner-désinvolte et poète et voilà qu'il est là, le Morrissey nouveau est arrivé et cela fait un quart de siècle d'attente!
La paix dans le monde n'est pas son affaire et pour renforcer un peu plus son propos, il choisit comme clip des extraits de "la fièvre dans le sang" sublime film d'Elia Kazan dans lequel la magnifique Natalie Wood, dont j'étais éperdument amoureux dans mes années adolescentes, souffre un amour impossible et tragique... Putain, on savait faire des films à l'époque! Comme quoi les douleurs du coeur sont parfois plus dures!

Merci monsieur!

 

Posté par POP notes à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]