vieuxetjeune copier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5- David Myhr - The Perfect place

Des références et des références, on peut en trouver pléthore tellement ce petit suédois nous rappelle, Aztec Camera, Felt, The shins, Real Estate, cette pop naissant dans les années 80, légère, orchestrale... En 2018, il y a en effet quelque chose d’anachronique dans ces refrains qui décollent, tournoient dans les airs et vous collent aux basques du matin jusqu’au soir, dans ces choeurs qui pétillent et vous mettent le rose aux joues. En toute logique, ce deuxième long format, enregistré entre Stockholm et Nashville avec Brad Jones (Josh Rouse), devrait donc faire le bonheur de tous les amateurs de pop inventive et intemporelle. Dans ce domaine, Myhr fait le maximum.

 

 

 

4- Novo Amor - Birthplace

Pour les fans de Bon Iver, de la folk song bien troussée, bien ficelée. Je suis tombé sur ce clip en écoutant un soir les nouveautés de la semaine... Je suis resté scotché, magnifique et je vais de ce pas prendre un sac poubelle et sortir ramasser ce qui traîne de plastique sur la plage en contrebas. Enculé de plastique !

 

 

3- The Last Detail - Fun Fair

Né de la rencontre inespérée entre Erin Moran et Mehdi Zannad, cet album est de la pure pop soyeuse. Disparue d’à peu près tous les radars depuis plus d’une décennie, Erin Moran avait signé en 2004 sous le pseudonyme d’A Girl Called Eddy l’une de ces premières œuvres dont je me souviens encore, elle berça un été alors que j'encadrais une colo Surf vers Biscarosse. Produite par Richard Hawley, cette merveille de pop romantique avait instantanément révélé l’immense talent d’auteur et d’interprète de celle que l’on aurait volontiers propulsée au rang de Jackie DeShannon du XXIème siècle. Le coup de foudre était, hélas, resté jusqu’ici sans véritable lendemain… jusqu’à l’annonce de cette collaboration transatlantique avec l’un de ses fans français, Zannad, justement reconnu pour les qualités de compositeur et d’arrangeur. Et entre Moran et Zannad, c’est peu dire que le courant passe. Réuni autour d’une passion partagée pour les mélodies et pour quelques références incontestables mais jamais envahissantes, le duo condense en une trentaine de minutes une série de treize titres mélancoliques et lumineux.

 

2- King Tuff - Psycho Star

Avec «The Other», on tient sans aucun doute un des disque de l’été. Enregistré en Californie en compagnie de son grand copain, Ty Segall, ce nouvel album de Kyle Thomas alias King Tuff regorge de tubes terriblement groovy et ensoleillés. S’éloignant du rock garage rugueux de ses débuts, l’Américain sonne beaucoup plus pop et psychédélique, n’hésitant pas à utiliser de luxuriants arrangements ou à lorgner vers des ballades folk plus intimistes.

 

 

1- Salad Boys - Blown Up

Salad Boys est un groupe originaire de Christchurch en Nouvelle-Zélande.Ce titre m'a direct emporté, je tapais sur le bureau avec deux stylos en guise de baguettes, faisais un riff imaginaire de guitare et tapais du pied en mesure.. Yes, vite fait je me suis recollé au premier album de Bloc Party, "Silent Alarm" pour continuer avec les Pixies, album Doolittle, tu mets la première "Debaser", un chef d'oeuvre... Cette chanson a eu un effet immédiat, notamment les guitares jungle rock !